Assurer la durabilité

"Birch Hill ne pratique pas la revente rapide. Leur mission est d’amener une entreprise à un niveau supérieur."

Geoff Reed

Co-Fondateur et Président du conseil

Creation Technologies

 

Retour à PDG

PDG initié : Geoff Reed, cofondateur et président, Creation Technologies

Creation Technologies offre des services de fabrication, de a à z,  de produits électroniques très variés et très complexes à plus de 170 fabricants d’équipement d’origine partout en Amérique du Nord.

À propos de la croissance mutuelle:

« Avant l’arrivée de Birch Hill, nous avions entre 350 et 400 travailleurs actionnaires. Les employés étaient très enthousiasmés par la tournure des événements. Aux yeux de l’équipe de direction, Birch Hill représente le meilleur partenaire possible. Ils nous tiennent responsables de nos actes mais ils ne sont pas là pour s’enrichir à nos dépens. Ils désirent que nous nous enrichissions ensemble. Le contraire se détecte facilement. Il est facile d’engager une entreprise sur la mauvaise voie si on ne comprend pas bien ses affaires, mais Birch Hill est passé maître dans l’art de définir les besoins avant de monter un plan stratégique. En 2001, nous avons connu un réel effondrement technologique. Nos anciens partenaires, lorsqu’ils étaient confrontés à des situations tendues, avaient tendance à perdre les pédales. Durant la dernière débâcle économique, nos ventes ont chuté de 30 % et nous avons eu peur de la réaction de Birch Hill. Allaient-ils commencer à microgérer nos affaires ? Ce ne fut pas le cas. Ils ont réagi de façon tout simplement incroyable. Birch Hill offre des suggestions sans essayer pour autant de prendre les commandes. Ils font en sorte que nous disposions d’une excellente équipe de gestion tout en donnant aux dirigeants l’occasion de se démarquer, ou pas. Ils savent exactement quand prendre leurs distances. Il faut du talent pour cela. »

À propos de la collaboration:

« L’entreprise Creation avait procédé à des acquisitions avant l’arrivée de Birch Hill, nous nous y connaissions donc bien. Mais le personnel de Birch Hill apprend vite et ils savent poser des questions judicieuses afin d’assurer que nous aurons les réponses dont nous avons besoin.

Les conseils d'administration désirent généralement consulter les résultats financiers mensuels. Je préfère obtenir des opinions sur des questions d’ordre stratégique. Et Birch Hill s’y connaît bien. Nous tenons des conférences téléphoniques en parallèle, tous les mois, pour les mettre à jour sur nos résultats d’exploitation, ce qui rend les réunions du conseil nettement plus intéressantes. »

Conseils à l’intention des chefs de la direction


« Plus vous attendez pour prendre un associé mieux c’est, car vous n’avez pas à diluer l'actionnariat de votre société. Une fois que vous avez décidé de croître, que vos calculs sont faits et que vous prenez conscience qu’il serait préférable d’avoir recours à une dilution plutôt que de garder le statu quo, c’est le moment idéal de passer à l’action.

« Birch Hill n’est pas du genre à faire des “coups rapides” mais plutôt à prendre une entreprise pour l’élever d’un cran. Pour nous, cela voulait dire faire progresser les acquisitions. Pour d’autres entreprises, cela pourrait signifier augmenter l’efficacité ou apporter des changements à l’équipe de direction. Selon moi, ils excellent à hisser les entreprises existantes à des échelons supérieurs. Birch Hill n’a jamais renégocié des engagements déjà pris, situation qui peut se produire facilement. À vous dire vrai, je ferais affaire avec Birch Hill par une seule poignée de mains et en toute quiétude. »